Sainte Terre d'Exil

Un lieu de détente rien que pour nous. Bon d'accord, pour vous aussi.
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Chez Crouz - RP Only

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Le Reverend
Exilé
Exilé
avatar

Masculin Nombre de messages : 5066
Age : 32
Date d'inscription : 01/12/2007

MessageSujet: Re: Chez Crouz - RP Only   Lun 16 Juin - 11:54

Ce matin-la, il faisait beau...

A travers les persiennes, le soleil tombait en rayon lumineux paralleles dans la chambre-chapelle du Révérend, révélant une multitude de particules qui voletaient en tourbillonant, comme excitées par la lumiere.

"Mon réveil n'a pas sonné, tiens" songea t'il a moitié endormi...
Attrapant l'objet concerné d'un main engourdie, il fit tomber par mégarde sa lampe de chevet qui s'écrasa avec fracas sur le parquet. Avant d'etre un tas de porcelaine et de verre dans un ramasse-poussiere, c'était une oeuvre hideuse qu'un de ses anciens fideles lui avait offert, une effigie de Benoit XVI les bras ecartés et les paumes vers le ciel.
"Porcelaine cassée, piété mal placée" prononca Le R avec un sourire endormi "Je vais mettre ces débris dans une enveloppe et les envoyer au Vatican, sur la lointaine planete Terre... Le Pape est tout cassé, c'est inadmissible" ajouta t'il avec ironie...

Son réveil indiquait 10h du matin... Une heure bien matinale...

Une demi-heure apres, Le R. deambulait dans les rues desertes de Solteria, a la recherche d'un bon mot a placer dans le discours de son prochain office.

Abraham et les preuves de l'inutilité du sacrifice humain occupaient ses reflexions, peut-etre parce qu'il avait trop cottoyé Yoru, qui, rappellons-le, avait toujours été Maitre dans l'art de sacrifier ses propres troupes pour une déraison valable (ou pas).

Il arriva devant "Chez Crouz", le fameux bar dans lequel quelques jours plus tot, Sainte Sophie, qui appartenait décidemment a une branche bien étrange du catholicisme, avait lu une Bible particulierement "custom" a son auditoire éméché.

Au moins, ca avait fait rire tout le monde.

Enfin presque, car s'il était une personne a ne pas froisser, c'était bien elle :
Contrairement au R, qui se targuait volontier de précher par la non-violence dans sa cité,
elle n'hésitait pas a utiliser diverses torsions articulaires, fessées boisées et autres martinets pour faire expier les péchés des infideles.

Elle était particulierement redoutable quand elle associait son fiel a la verve du diplomate Pandorien, le denommé Faust, et l'on pouvait les croiser complotant et murmurant dans le quartier des Ambassades.

C'est en ruminant ces songes décousus de cette bien triste époque, qu'il s'appreta a faire son entrée dans le Bar. La porte était verouillée, mais une pancarte, derriere une des fenetres, annoncait :

"Je suis a l'hosto, le Bar est fermé le temps que je me remette. N'oubliez pas "Quand on avance trop, l’hiver reste de marbre". Ethyliquement Votre. Crouz".

Ces propos particulierement flaireux ne pouvaient bien entendu etre que ceux du Barman !

Le R. décida donc de s'assoir a l'ombre d'un gros chene, sur un banc sur la place, en attendant d'éventuels passants (a convertir).

_________________
Terreur de l'Inquisition et du Bescherelle Laïque
Revenir en haut Aller en bas
http://lcfp.forum-actif.net
Sainte Sophie
Impératrice
Impératrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 3772
Age : 32
Date d'inscription : 02/12/2007

MessageSujet: Re: Chez Crouz - RP Only   Mar 1 Juil - 12:02

Pendant ce temps là au bar Sainte Sophie terminait religieusement de lire la Genèse quand arriva une petit bonne femme à la tête de crapaud et au regard retors. Elle entra dans le bar et vit la silouhette gracile de Sainte Sophie penchée vers ses ouailles en train de leur faire des remontrances.

Les deux femmes se fusillèrent du regard, mais Sainte Sophie en regardant le tailleur de mauvais goût de Dolores compris vite qu'elle ne faisait pas le poids. Elle plia bagages et fila bien vite à l'autre bout de la planète.

Dolores avait à présent ce qu'elle préférait, une série de jeunes hommes innocents à redresser. A redresser, oui, pas à éduquer, voilà bien un concept de parents démisionnaires et de bobos gauchistes parasites.

Elle arrivait avec une série de petites poupées représentant Crouz, le Révérend, Yoru, Gilloute et Hell qu'elle plaça au milieu de la place publique. Elle consciencieusement les bouteilles d'alcool du bar sur les poupées et lança une allumette.

"-Bien... Votre passé est mort et vous allez tous renaître. Toi le Yorave, tu répondras à présent au nom de Simplet. Toi Hell, je te nommerai Atchoum. Toi l'hérétique, tu es baptisé Joyeux. Crouz sera Dormeur et Gilloute est Grincheux. Si Cube vient en ces lieux, il sera Timide.

Quand à moi, vous pouvez me nommer Prof ou bien Madame Dolores. J'insiste sur le Madame qui est obligatoire sous peine de punition."

A ce moment là Yoru eut un geste malheureux : il leva les yeux. Dolores s'approcha de lui à une vitesse surprenante et entreprit de lui retourner à 360°

"-Des questions ?"
Revenir en haut Aller en bas
Lilly
Lilly la Tigresse
Lilly la Tigresse


Féminin Nombre de messages : 4061
Age : 34
Date d'inscription : 10/05/2008

MessageSujet: Re: Chez Crouz - RP Only   Mar 1 Juil - 14:51

- "voui, moi"

gémit une petit voix douloureuse derrière le comptoir.

- "pourriez pas parler moins fort, tirer les rideaux et me tendre une aspirine, par pure charité chrétienne ? Et puis, nom de nom, ça vous aurait tué de changer la litière du chat ? j'ai le coeur qui se soulève, hic hoc"

C'était Blueberry la Rousse, qui sortait à l'instant d'un de ses longs comas éthylico-cataleptique dont elle avait le secret, mais qui étaient généralement induits par l'absorption massive d'alcool frelaté.

Elle s'extrayu difficilement de l'encoignure à balai derrière le comptoir où tout le monde l'avait oubliée, amorçi une tentative de redressement de sa personne, échoua lamentablement et mit à profit le fait qu'elle était à quatre pattes pour ramasser tant ses idées que son passé simple éparpillés sur le plancher.

Puis soulevant son petit nez retroussé en direction de Dolores Ombrage, elle lui sourit avec un soupçon d'air égaré et lui demanda

- "Pensez-vous réellement que le concile de Chalcédoine a résolu définitivement le mystère des deux natures sans mélanges du Christ, vraiment Dieu et vraiment homme ? Et qu'étant donné l'union hypostatique de ses deux natures, le Dieu-Homme ne Se révèle par Sa nature divine, dans Sa vie unique, que dans la mesure où elle peut être contenue dans Son humanité, et que dans la mesure où celle-ci est divinisée ?"

Ayant dit cela, elle prit l'expression d'une vache qui aurait vu tomber la foudre dans son pré et meugla faiblement.

- "à boire, je me sens tout à coup pas bien là".

Prise de compassion devant tant de souffrance et toute interloquée par cette question ma foi assez pertinente, Dolores Ombrage s'approcha de Lilly pour lui tendre un bouteille de vodka Zubrowka qui trainait encore par là. Au passage elle jeta un coup d'oeil sur le livre qui lui avait servi d'oreiller pendant son long sommeil. "Père Serge Boulgakov, Du Verbe Incarné, tome I, La Sagesse divine et la théanthropie".

- "Malheureuse, s'écria-t-elle en s'empressant de ramasser le livre et de le jeter aux ordures. Vous voilà tout imprégnée de littérature subversive en plus que de boisson corrosive. Rendez-moi ça !" dit-elle en tentant d'arracher la bouteille des mains de Lilly.

C'était mal la connaitre. Et d'une, elle lâchait difficilement une bouteille qu'on lui avait passée, et de deux, elle finissait à l'instant de la vider.

Elle reprit aussitôt quelques couleurs et son air habituel.

-"Tiens, bonjour Madame. Et bonjour Révérend... ça va-t-y bien par chez vous ? J'espère que quelqu'un a pensé à nourrir Groumf hier soir, parce que sinon, je dois me payer son humeur chagrine toute l'après-midi."

- "Jeune fille, répondit sombrement le Révérend, votre cochon d'ours décime les troupeaux circumvoisins depuis plus d'un mois, quand il ne s'attaque pas aux femmes des agriculteurs pour les violenter. Plusieurs battues ont déjà été organisées en vue d'éradiquer ce fléau national et malodorant auprès duquel, soit dit en passant, les sept plaies d'Egypte n'étaient qu'un aimable pipi de minet. Mais sans autre succès à ce jour que la mort de notre bien aimé bedeau et d'un jeune homme avec qui, on ne sait pourquoi, il jouait à secouer un buisson à l'orée du bois.
Vingt de nos villageoises ont dû subir les assauts amoureux de votre fauve dépravé et pire que tout, depuis, elles méprisent leur mari et trois ont décidé de garder le bébé. Cet animal est une véritable catastrophe pour la moralité de notre village".

Ayant dit cela, il vida d'un seul coup son verre et éclata en sanglots bruyants.

Un peu gênée tout de même d'être à l'origine de tant de désagréments (un tout petit peu, pas grand chose en fait), Blueberry interrogea Dolores du regard et de la voix.

- J'ai dormi tant que ça ?


...
Revenir en haut Aller en bas
Le Reverend
Exilé
Exilé
avatar

Masculin Nombre de messages : 5066
Age : 32
Date d'inscription : 01/12/2007

MessageSujet: Re: Chez Crouz - RP Only   Mar 15 Juil - 16:07

- Ne vous inquiétez pas mon enfant, je vais vous donner quelques leçons de rattrapage.

Alors que le Professeur extrayait son martinet pliable de sa poche, sa montre sonna...

- Seigneur, je dois m'absenter quelques jours, je suis déjà en retard...

Elle sortit prestement du Bar, suivie par Gilloute qui lui aussi bégaya une excuse incompréhensible ou il était question de treillis, de lits au carré et autres préparatifs militaires...

Yoru, affalé sur le sol telle une vieille serpillère, tentait vainement de remettre sa tête a l'endroit...
Le R le regardait avec pitié... "Voila le premier homme qui peut regarder son propre dos sans avoir a utiliser de miroir" songea t'il, vaguement amusé et tout requinqué après son accès de faiblesse.

Hell était en forme olympique, et d'humeur particulièrement joueuse...
"Et si on faisait un strip poker ?" hurla t'il a la ronde... Comme souvent, Crouz réapparu quand le mot poker fut prononcé.

Saisissant une table de ses petits doigts fureteurs, il l'envoya glisser au milieu de la pièce. "Je fais le croupier, boisson gratuite pour les participants, les perdants ôtent tous leurs habits !" annonça t'il d'un air guilleret, comme particulièrement satisfait de sa position dominante en ces lieux...
“Et si vous avez peur d’avoir froid, empilez les culottes” s’empressa t’il d’ajouter avec un clin d’oeil a son copain Le R, qui eut du mal a apprécier cette contrepétrie méphitique.
“Terminer une partie de carte les fesses a l’air ? Nom de nom, il n’en est pas question…” songeait t’il…

Malheureusement, les autres convives ne semblaient pas de cet avis…
Hell avait déjà déboutonné sa chemise et son pantalon pour pouvoir s’exhiber en un mouvement au moment fatidique…
Yoru avait perdu l’usage de son avant-dernier neurone et tentait de s’assoir sur une chaise…
Lilly avait chouré une fiole d’eau de vie dans la poche arrière du pantalon de Crouz et soignait le syndrome “gorge sèche”.

“Ahem, bredouilla Le R. , je vais vous laisser, j’ai heu… un mémoire a préparer sur le concile d’Éphèse et sur heu… les congrès hiérophantes de Grèce Antique”

Ne sachant si son excuse avait convaincu l’auditoire, il tourna les talons et se dirigea vers la porte… “Encore dix pas et je suis dehors”

_________________
Terreur de l'Inquisition et du Bescherelle Laïque
Revenir en haut Aller en bas
http://lcfp.forum-actif.net
Yoru
Ancien
Ancien
avatar

Masculin Nombre de messages : 194
Age : 34
Date d'inscription : 01/12/2007

MessageSujet: Re: Chez Crouz - RP Only   Lun 28 Juil - 22:09

*jour suivant le strip poker et toutes les bassesses subvenues durant celle ci*

Devant la porte de "chez Crouz", un jeune homme placarda une affiche, il aurait trés bien pu passer inapercu s'il n'avais pas decider de porter pour l'occasion de cette journée caniculaire, un magnifique tour de cou blanc made in Losto dacoté (certain diront par coqueterie, d'autre se rappelerons qu'il ne faut pas lever les yeux quand Dolores pose une question).
Cette pancarte adressé aux eminents membre (ceux qui frequentent la taverne quoi) decrivait un message d'adieu mélancolique bien que les fautes d'ortographes indénombrables aurait fait palir un Seyfiou.
Une petite dedicace: neuronnes en voie de disparition, sauvegardons les especes en voie de disparition imminentes servait de titre à cet épilogue.

C'est ainsi que Yoru dit adieu a Soltéria et en guise de cadeau, fit sauter le panneau d'entrer de la ville.
Revenir en haut Aller en bas
Sainte Sophie
Impératrice
Impératrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 3772
Age : 32
Date d'inscription : 02/12/2007

MessageSujet: Re: Chez Crouz - RP Only   Dim 28 Sep - 8:53

L'ayatollah Benoît XVI arriva épuisé par un long voyage dans ce village perdu dans les collines. En parcourant tout le pays il avait réglé des querelles, convertit de nombreux mécréants et châtié les égarés. Il se sentait prêt à accomplir ici la Daawa (l'appel à l'Islam).

Etrangement ce village semblait calme et paisible. D'habitude lorsque le diable s'empare des égarés il souffle un vent de zizanie entre eux, maix ici le Malin semblait opérer d'une autre manière.

Le Très Saint Père, dont la force morale était amplifiée par ce jeûne du Ramadan, décida d'investir la tumeur fétide de ce village : le bar.

Dans tous les villages qu'avaient connu auparavent l'ayatollah Benoît, il y avait au centre un lieu de culte. Même dans les villages les plus possédés par le démon, la plupart des gens respectaient ce lieu de culte. Ici, le bar avait une architecture étrange, comme si l'on avait recyclé l'église en un lieu de perdition.

L'ayatollah était accompagné de son épouse Yllil. La foi de Yllil était tellement forte qu'elle acompagnait son mari partout et prêchait aux femmes tandis que lui instruisait les hommes.

Tous deux entrèrent dans le bar, lui avec ses yeux pochés et elle revetue de son habit le plus convenable.



L'ayatollah se signa rapidement en comptemplant le désastre !
Revenir en haut Aller en bas
Le Reverend
Exilé
Exilé
avatar

Masculin Nombre de messages : 5066
Age : 32
Date d'inscription : 01/12/2007

MessageSujet: Re: Chez Crouz - RP Only   Mer 8 Oct - 16:20

Tout le monde s'était arrêté en regardant les nouveaux arrivants... Un ayatollah au regard acéré, une femme sous une capuche qui ne laissait entrevoir qu'une bouche pincée aux lèvres sombres...

Hell, qui se pavanait en cadence et avec fierté autour du grand poteau au bout du bar, avait subitement interrompu sa danse dans la même position qu'un chien qui a trouvé un pneu immaculé et qui souhaite marquer ce nouveau territoire de son empreinte.
Tout le monde, y compris le Révérend assis au bout de la salle, scrutait immobile le couple qui venait a n'en pas douter d'une contrée lointaine.
Les deux arrivants se retrouvèrent dans la position d'un maitre du jeu "1,2,3 soleil" : debout face a une meute assoiffée et immobile.

L'Ayatollah les voyait, ces petits êtres perfides : Le prêtre déjanté aux yeux rieurs qui était sans aucun doute un exhibitionniste frénétique et malsain, un psalmodieur hérétique qui mériterait bien les fers et la chaux vive...

ET LA, a droite, ce militaire robotisé qui venait d'égorger veuve et orphelin et qui buvait certainement leur sang chaud dans sa chope rutilante...
Et avec lui, une rouquine délurée qui avait les yeux fatigué par la boisson et le vice !!

Son regard se porta sur Hell : il eut un haut le coeur, mais il pu contenir son écœurement grâce a une torsion habile de l'oesophage...
Horreur ! Un gigolo dénudé qui osait poser les yeux sur sa femme...

"Seigneur, mais quel est cet endroit ?" balbutia t'il maladroitement... Il sentit monter un sentiment d'impuissance mêlé d'une sourde colère.
Se tournant vaguement vers sa compagne, il dit tout haut :
"Viens, ne restons pas une seconde de plus dans cet endroit malsain, ces infidèles courent tout droit a leur perte, et personne ne peut rien pour eux !"

Ils tournèrent les talons et repartirent par la ou ils étaient entrés sous les éclats de rire nourris de l'assistance, en heurtant au passage un nouvel arrivant sans un regard.
Ce qu'il venait de voir aller marquer l'Ayatollah pour toute sa vie et sans doute plus encore ! Seigneur Tout-Puissant !

_________________
Terreur de l'Inquisition et du Bescherelle Laïque
Revenir en haut Aller en bas
http://lcfp.forum-actif.net
Sainte Sophie
Impératrice
Impératrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 3772
Age : 32
Date d'inscription : 02/12/2007

MessageSujet: Re: Chez Crouz - RP Only   Ven 21 Nov - 14:10

Après de longues semaines d'absence, Sainte Sophie se décida enfin à revoir ses amis du village Exilé. Ces dernières semaines elle était restée seule dans sa grotte en déblatérant toute seule sur la perfidie du monde et en énumérant les complots qui se traimaient -selon elle- contre sa personne. Elle restait assise dans un coin de sa grotte en sortant furtivement se ravitailler en baies juste le temps de calmer sa faim.

A la nuit tombée, Sainte Sophie se décida donc à passer une nouvelle tunique et à laver son auréole à la rivière la plus proche. Elle reprit le chemin du village et retrouva bien vite le chemin du bar. Elle n'était qu'à quelques dizaines de pas de "chez Crouz" lorsqu'elle crut entrevoir quelque chose bouger dans l'obscurité. On aurait dit un animal blessé à terre. Sainte Sophie, n'écoutant que son courage se rapprocha en réalité il s'agissait d'un homme et même... du Révérend himself. Le pauvre hère souriait tout seul et son rictus s'agrandit encore lorsque Sainte Sophie s'approcha de lui.

Le Révérend était affalé de tout son long. Il tenait une cuisse de poulet un peu moisie qu'il boulottait en regardant autour de lui. Peut-être se nourissait-il ainsi depuis longtemps... certains passants avaient dû lui jeter un peu de nourriture chaque jour car il paraissait tout de même en bonne forme. Histoire totalement vraie...

Sainte Sophie soupira... Il faut pardonner aux pire des pécheurs lorsqu'ils ont trop souffert, dit-elle avec joie. La Sainte aida le Révérend à se relever et ensemble ils entrèrent dans le bar. Celui-ci était poussiéreux et désert... il n'y avait plus comme présence que les fantômes des Exilés. Où étaient-ils tous passés ? Sainte Sophie laissa le Révérend sur une chaise et alla se recueillir dans un coin du bar. Elle se réfugia comme à son habitude dans la prière.

"-Mon Dieu que faire ?
-Les Exilés sont déchirés par cette guerre de religion, répondit Dieu.
-Mon Dieu, le Sainte-Sophisme est incompatible avec l'hérésie professée par le Révérend. Il n'y a pas d'autre voie que d'essayer encore de le convertir.
-Ma fille, je ne vois pas d'autre solution que de créer une nouvelle religion dans laquelle tous deux, vous aurez votre place. Laisse-moi faire. Va sonner les cloches de l'église afin d'ameuter tout le village."

Sainte Sophie regarda le Révérend qui s'était endormi à présent. Un long filet de bave coulait jusqu'à terre. La Sainte sortit. Quelques heures plus tard, tout le village était avec Sainte Sophie devant la porte du bar. Lorsque tous entrèrent ils furent surpris de voir que l'établissement avait fait peau neuve. Le Révérend avait tout nettoyé.

"-Un esprit sain dans un corps saint, accoudé à un bar sain. Voilà ce qu'il y a de mieux, dit Sainte Sophie.
- Oui, ma soeur, dit le Révérend avec une douceur inhabituelle."

Sainte Sophie écarquilla les yeux et reconnut là un des miracles divins auxquels le Très-Haut l'avait habituée.

"-Dieu m'a parlé, dit le Révérend, il a décidé de guider le peuple Exilé vers la lumière et il a décidé d'introniser comme guide Sainte Sophie et moi-même. Dieu est bon et il m'a donné le titre de Saint-Puceau, afin que ma chasteté soit un exemple pour vous !"

Les Exilés paraissaient surpris. Certes, les deux éminences religieuses avaient l'habitude de créer une nouvelle religion chaque mois; mais leur union sur un quelconque sujet religieux était une vraie nouveauté !

"-Mon R., dit Gilloute, Dieu permet-il de boire des bières ? L'ayatollah Benoît XVI nous l'avait interdit !
-Appelle-moi Saint Puceau, brebis égarée Gilloute, répondit le Saint-Puceau. Oui Dieu permet à l'homme de boire des bières à condition de partager avec Sainte Sophie."

Sainte Sophir hocha la tête et aurorisa les Exilés à poser toutes les questions possibles à leurs nouveaux adeptes. La Sainte et le Saint Puceau passèrent la nuit entière à donner des conseils aux Exilés et à les instruire dans la nouvelle religion.

RP fini, l'idée du saint puceau a muri depuis longtemps... vazy mon SP déteste moi, j'attends que ça !
Revenir en haut Aller en bas
Lilly
Lilly la Tigresse
Lilly la Tigresse


Féminin Nombre de messages : 4061
Age : 34
Date d'inscription : 10/05/2008

MessageSujet: Re: Chez Crouz - RP Only   Ven 21 Nov - 17:30

Lilly finissait d'écluser les réserves de vin de messe dans l'église du village lorsque les cloches commencèrent à carillonner. Elle pensa tout d'abord que c'était ses oreilles, puis se ravisa : cela faisait un bruit plus mélodieux que d'ordinaire.

Furieuse d'être ainsi dérangée dans ce qu'elle considérait comme constituer la plus noble occupation de l'Homme - et à fortiori de la Lilly - elle attrapa négligemment sa bonne vieille Winch et alla régler son compte au bedeau générateur de bruit. Un grand coup de crosse sur la tête, vlan, et voilà notre homme pendu par les pieds au plus haut carillon de son clocher. Il montait et descendait au rythme des battements de la plus grosse cloche et pendant quelques minutes, Lilly qui sentait poindre dans son âme des souvenirs d'enfance, de fête foraine et de tire-pipes, s'amusa à tenter de l'occire à chaque passage. Heureusement pour le bedeau, elle était déjà passablement éméchée et puisqu'elle voyait deux hommes monter et descendre, et elle décida de tirer entre les deux, en bonne Suissesse qu'elle était (le compromis Helvétique, mes chers, c'est ça aussi). Comme la tête du pauvre homme cognait déjà violemment le sol à chaque passage, elle finit par renoncer à l'abîmer encore plus.

Posant sa Winch, elle l'observa un peu plus attentivement et lui trouva un air de ressemblance très vive avec Hell. Elle focalisa avec efforts sur le visage du démon... les deux visages se superposèrent... pas de doute, c'était bien lui. Le Prince Régent de l'enfer ! Mais que diable faisait-il dans un clocher, à sonner le carillon comme si le feu était au village ?

Elle attendit encore quelques instants, le temps de rassembler tous ses esprits éparpillés entre la cave et le grenier, et siffla son chat qui courait la cuisse de grenouille quelque part derrière le bénitier.

Attentif à tout ce qui venait de son taxi préféré, le Geiko rappliqua immédiatement au sifflement.

- Que veux-tu ô Lilly ? Lui demanda-t-il avec des petits coeurs dans les yeux.

- Prends note, petit chat. Si nous montons une entreprise de bungee jumping, nous devons im-pé-ra-ti-ve-ment avoir des élastiques plus courts que la hauteur de chute.

- Oui, ma Lilly. Quoi d'autre, ma Lilly ?

- Il faudra peut-être tenir compte aussi du pourcentage de l'allongement. Ramasse celui-là on s'en servira pour faire de nouveaux essais. Réanime-le et demande lui pourquoi il sonnait les cloches comme un furieux.

- Oui ma Lilly. Je ramasse. Je réanime. Je note. Je ...

- ...je me tais et je fais vite ! Interrompit la Lilly avec un sourire carnassier. Sinon il y aura du ragoût de petit chat à la taverne de Crouz ce soir. On pourra toujours dire que c'est du lapin, il parait que Sainte Sophie adore le lapin. Et Pâques est bientôt là.

Le chat noir ramassa vite fait le monsieur tout mou qui pendouillait au bout de la corde et lui jeta un plein baquet d'eau bénite au visage pour le réanimer. Quand Lilly faisait passer "Pâques au balcon" avant "Noël aux tisons", il savait que ce n'était pas le moment d'ergoter, et puis la dernière fois qu'il avait tenté d'intervenir là-dessus ("Noël aux tisons, Pâques au Rabanne" avait-il jeté négligemment) il s'était pris un pain.

- Gné ? Pouah ! Skkkkrchfffff ! éructa Hell en crachouillant quelques morceaux de dents. Lilly, sale garce ! de l'eau bénite à moi ??? Tu veux me tuer ? Il porta la main à son crâne bosselé.

- Que m'est-il arrivé ? J'étais gentiment en train de sonner les cloches à la demande de Sophie, et puis c'est le noir... me souviens de rien, à part un grand craquement dans ma tête.

- Ah bah, qui sait ? demanda innocemment Lilly en regardant ailleurs. Mais dis-moi, pourquoi So voulait-elle que tu sonnasses les cloches (elle était toute fière de son imparfait du subjonctif et le sortait à l'occasion, pour épater la galerie et lui faire prendre l'air).

- Nous devons assister à une conférence chez Crouz, je crois. Sais pas, pas tout compris, dit Hell en se massant le crâne avec une grimace de douleur.

- Mmmh. Crouz, j'y mets plus les pieds depuis que j'y ai vu le démon, fit Lilly fronçant une petite moue inquiète. Oh je parle pas de toi, ajouta-t-elle rapidement à l'adresse de Hell en s'excusant du regard. J'y ai vu le côté obscur de la force... une certaine Illyl, qui m'a mis des frissons dans le dos, comme si je voyais mon double démoniaque dans un miroir, accompagnée en plus par un fou auto-proclamé prophète ou je ne sais plus quoi...

- Ils ont quitté les lieux, fit Hell, et Sophie a une grande nouvelle à nous annoncer. Il parait que le Rév a été promu.

- Cet ivrogne en jupe ? ça m'étonnerait bien ! s'esclaffa Lilly. Promu quoi ? Chef d'espadrille ? Hihi, Puceau en chef pendant qu'on y est ? Mais tu piques ma curiosité. Allons-y. Prends mon bras... euh. Tends. Essaye de te relever, là, sans salir partout. Geiko ! siffla-t'elle entre ses dents, trouve-moi vite une brouette.

Puis empoignant Hell par les épaules, elle le chargea sur son dos et s'en fut en direction du bar de Crouz.

La route promettait d'être pénible, en trainant un tel poids mort sur le dos. Une fois de plus, elle arriverait en retard... juste pour finir les fonds de verre, quoi. Mmfff. Pourvu qu'il reste un ou deux canapés, se tourmenta-t-elle en cherchant des yeux son chat.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chez Crouz - RP Only   Ven 28 Nov - 2:52

plus rapide que l'éclair (Guy l'Eclair) et que SuperMan réunis, Geiko cavalait derrière sa Lilly au volant de la brouette qu'il avait miraculeusement dénichée au fond de la Cure, derrière l'église et la réserve de gnôle perso du Révérend.

Bientôt arrivé à la hauteur de celle qu'il nommait "sa toute douce" indépendamment des mandales qu'il recevait quotidiennement, il s'empressa de charger Hell encore à moitié assommé dans le véhicule improvisé. Puis il emboîta le pas à sa Lillette en direction du barm ahanant sous le poid (lourd) du démon et de sa conscience (pas la sienne, celle du démon).

Il avait mis à profit les divers comas éthyliques de sa maîtresse pour étudier le village sous un angle géopolitique pointu. Le "dessous des cartes" et lui ne faisaient qu'un et c'était lui le cerveau du tandem, contrairement à ce que d'aucuns (très peu il est vrai) pensaient.

Tout d'abord, il lui avait semblé discerner un monstrueux conflit interne, une "lutte intestinale" comme il se plaisait à les appeler (mais c'était du mauvais français et lié de plus au fait que Kel oubliait souvent de changer sa litière) et cette affaire-là paraissait résolue par le retour du chef de faction.

Il s'était vite avéré que toute cette histoire était un gros coup monté en l'honneur de l'homme d'église et de son retour de villégiature exotique.

Puis d'autres rumeurs, plus sérieuses celles-là, se répandaient dans le village auparavant si paisible. L'odeur de la poudre à canons envahissait les ruelles et c'était certainement un peu de son fait à lui, qui mangeait à tous les râteliers et allait trousser la souris jusque dans les garde-manger des matous voisins.

Qui sait ce qu'on allait apprendre chez Crouz, s'interrogea-t-il en déversant le contenu de sa brouette devant la porte du bar où Lilly avait déjà pénétré. Puis il passa la tête à l'intérieur du tripot et héla la compagnie pour obtenir l'aide nécessaire à la mise sur pied du prince des enfers, qui paraissait encore trop faible pour se lever tout seul.
Revenir en haut Aller en bas
Le Reverend
Exilé
Exilé
avatar

Masculin Nombre de messages : 5066
Age : 32
Date d'inscription : 01/12/2007

MessageSujet: Re: Chez Crouz - RP Only   Jeu 4 Déc - 10:49

Peu de temps apres les événements tragiques narrés par ailleurs ( ici ), certains avaient du mal a retrouver leurs esprits…
Le sergent Gilloute, installé au fond du bar, continuait a expulser des petites bulles de biere par le soupirail des qu’il s’assoupissait, et Sainte Sophie était toujours perchée sur les hautes cimes de l’hystérie.

A l’entrée des 3 retardataires, Le Révérend pris la parole :

“Mes freres, l’Univers entier a tremblé, grace a vous et a la Foi… Mais des défis autrement plus imposants se présentent devant nous. L’ennemi TUW a été vaincu alors qu’il s’appretait a égorger les femmes et violer les orphelins.
C’est maintenant au tour des hérétiques Hof de venir nous chercher querelle. Je compte sur vous pour accueillir ces malotrus avec poigne”


Le R, sur de sa puissance oratoire, avait fait craquer ses doigts pour appuyer ces dernieres paroles… Nul n’avait remarqué la petite ride sur le front, signe d’une douleur maitrisée mais persistante. Tenant son petit doigt brisé en quatre derriere son dos, soucieux de préserver les apparences, il se tourna vers la Sainte qui le toisait, stoique :

“Je voulais vous… Sainte Sophie, pouvez vous terminer s’il vous plait, je dois aller heu… chercher quelque chose, je reviens ”

Alors que la voix douceureuse de Sophie commencait a envahir les lieux, Le R, assis dans la reserve du Bar, souffrait le martyr… Gilloute, qui passait par hasard par la (Gilloute passe TOUJOURS par hasard la ou il y a des bouteilles), entreprit de le féliciter : “Ah bravo, on va les avoir, je suis en pleine hips… forme maintenant… Ouais, allez je te serre la pince comme a l’armée, hips… gringo !”

On raconte qu’un animal inconnu avait poussé un hurlement effrayant ce jour la. Selon Keldorn, il s’agissait sans aucun doute d’un “croisement entre un Mammouth et un mégaphone”, mais “avec des grandes griffes derriere les dents” ajoutait il en jettant des coups d’oeil paniqués autours de lui…

_________________
Terreur de l'Inquisition et du Bescherelle Laïque
Revenir en haut Aller en bas
http://lcfp.forum-actif.net
Le Reverend
Exilé
Exilé
avatar

Masculin Nombre de messages : 5066
Age : 32
Date d'inscription : 01/12/2007

MessageSujet: Re: Chez Crouz - RP Only   Ven 23 Jan - 10:49

Des mois plus tard....

Le ciel autrefois clair et dégagé se teinta soudain de lueurs noiratres… Les éclairs zébraient au loin les Mont Gilloute, et tous les habitants se pressaient sur les hautes murailles de Solteria, la capitale Exilée, pour assister a ce spectacle porteur de sinistres présages…
Le soleil disparaissait derriere des volutes sombres, mais l’air restait chaud et moite, comme si le Mal lui-meme l’habitait…

Keldon, comme ses collegues, regardait le ciel avec anxiété : “ Mais, qu’est ce que ce que cela ?”
BBL - Une fois, en Helvétie, quand j’étais encore jeune, il y a eu une tombola et…
Keldorn – Oui mais… le ciel ! Il fait tout noir, on dirait qu’il va y avoir un gros gros orage !
Sophie - P*t*** CVC
Geiko (mort de trouille) – je rentre dans le chapeau, tant pis pour la statue ! Réveillez moi quand le cauchemard sera fini !
Gilloute (hurlant, allongé une bouteille a la main) – TEMPETE A BABORD !! et hips… A… hips…. A TRIBORD AUSSI, hips… houps !!

A quelques centaines de metres de la, le Révérend venait de confier un coffret sacré a un individu encapuchonné…
Refermant la porte de sa chapelle, il uma l’air douceatre de l’encens indien qui embaumait ses quartiers… Quel calme, quelle torpeur… Jetant un oeil avide sur sa bibliothéque, il s’en approcha en laissant les doigts passer sur les tranches des livres anciens…
“Un petit calumet, du calme, de la lecture…”

Jetant un oeil a l’exterieur, ou un vent a décorner les boeufs s’engouffrait dans les avenues vides de la ville, il songea :
“Mon successeur est déjá a l’oeuvre… Solteria, Capitale des Enfers ! ahahahaha !

Prenant un air sérieux, il regarda son reflet pale dans la fenetre : “Rompez Soldat, HIPS !”
Il éclata de rire a cette imitation du Sergent qu’il trouvait particulierement réussie… Et il se jeta sur son grand sofa oriental un livre a la main…
“Capitale des Enfers, elle est bien bonne celle-la” *gloussements*

_________________
Terreur de l'Inquisition et du Bescherelle Laïque


Dernière édition par Le Reverend le Ven 23 Jan - 11:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://lcfp.forum-actif.net
Lilly
Lilly la Tigresse
Lilly la Tigresse


Féminin Nombre de messages : 4061
Age : 34
Date d'inscription : 10/05/2008

MessageSujet: Re: Chez Crouz - RP Only   Ven 23 Jan - 11:34

Il s'apprêtait à jouir d'un repos auto-proclamé bien mérité quand la porte de son sanctuaire s'ouvrit violemment, laissant s'engouffrer la bourrasque en plus d'une Lilly hirsute et à l'air hagard (du Nord). Les voluptueuses volutes (hin hin hin) de l'encens indien, effrayées par le vent glacial qui venait de la rue en sifflant, ramenèrent leurs voiles sous leurs jupons et se dispersèrent aussitôt.

Tous les papiers soigneusement rangés sur le bureau s'envolèrent en tourbillonnant vers le plafond et mue par un réflexe surprenant pour une personne munie d'un rapport sang/alcool aussi improbable, Blueberry dégaina son colt et truffa de gros sel les papelards. Une pluie de confettis s'abattit sur la tête du Rév.

Merde, le manuscrit de mes mémoires, songea-t-il mélancoliquement, il va falloir que je reporte la publication.

A peine eut-il le temps de reposer sa tasse de tisane psychédélique sur la table basse que Lilly se ruait sur lui et l'empoignait par le col et le fond de soutane, tordant au passage le doigt précédemment meurtri.

Toi mon gaillard, tu ne vas pas t'en tirer comme ça ! Viens affronter tes fidèles, mon petit Rév, et leur expliquer que tu ne cèdes rien à personne sans l'accord préalable de ta Sainte favorite. Et d'un coup de botte bien placé, elle le propulsa en direction de la rue où hurlaient à qui mieux mieux le vent et la populace déchainée.


Dernière édition par Blueberry Lilly le Ven 23 Jan - 14:43, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lilly
Lilly la Tigresse
Lilly la Tigresse


Féminin Nombre de messages : 4061
Age : 34
Date d'inscription : 10/05/2008

MessageSujet: Re: Chez Crouz - RP Only   Ven 23 Jan - 11:39

Une fois dans la rue, le Rév pu constater que la populace déchaînée était réduite en fait à sa plus simple expres​sion(mais alors quelle expression !), à savoir Sophie et Kel, et une crotte que le Geiko, ayant dû filer précipitamment, avait abandonné dans un coin en guise de signe de son passage. D'habitude, en bon matou qu'il était, il se contentait d'un petit pipi, mais là, le branle-bas-de-combat s'était déclaré alors qu'il finissait tout juste son tour des bornes du quartier, et ses efforts pour expulser de sa vessie les quelques gouttes révélatrices n'avaient pas eu le succès escompté. Tant pis, c'est l'intention qui compte comme on dit.

Rassemblant ses esprits aussi bien que sa soutane autour de lui pour se protéger du vent glacial, le Révérend se racla la gorge nerveusement une ou deux fois, et fut tenté un instant de se débarrasser du produit de cet exercice dans l'œil de la Sainte, en mémoire d'un certain cigarillo. Mais la fixité fiévreuse avec laquelle elle le dévisageait le dissuada d'en rien faire et il cracha discrètement par dessus son épaule. Lilly, qui se tenait mine de rien debout juste derrière lui pour l'empêcher de fuir, esquiva habilement.

"Mes biens chers Frères !" commença le Révérend. "Je..." Il eut comme un grand hoquet qui le secoua brutalement du haut en bas. Derrière lui Lilly souriait, comme si de rien n'était. Elle lâcha discrètement le doigt blessé du Rév.

"Huumm-bruhmmm. mes biens chers Frères ZET Soeurs" repris le Révérend, jetant de biais un coup d'œil hostile à sa tortionnaire en tresses. "Je vous ai demandé de vous réunir sous ma fenêtre pour vous annoncer une grande et triste nouvelle."

Un silence de mort s'abattit dans la rue et même le vent retint son souffle pour mieux écouter. Profitant du calme de l'air, les reliques de Geiko se rappelèrent au bon souvenir de tous.

"Pouah, quelle est cette odeur épouvantable ?" gémit le Révérend.

"C'est l'odeur de la vraie vie, ça mon cher. Oublie tes histoires d'encens et affronte la Vérité ! On s'habitue très vite, crois-moi" ricana Lilly sadiquement derrière lui.


Dernière édition par Blueberry Lilly le Ven 23 Jan - 14:44, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chez Crouz - RP Only   Ven 23 Jan - 11:40

L'hostilité se faisait tangible et les yeux de la Sainte gagnaient en fixité ce qu'ils perdaient progressivement en humanité. Un affreux frisson prémonitoire traversa la colonne du Révérend. Il avait déjà vu ce regard dans les yeux d'un Rabbin sien-compagnon de chambrée lors de sa lointain école de recrue. L'homme, après avoir ingurgité force litres de whisky, avait tenté de lui couper le prépuce sous prétexte de lui enseigner "la Voie", circonstances (et dans circonstances l'on entend circoncire) qui l'avaient amené à devenir prêtre, avec les suites que l'on sait. (Ah bon vous savez pas ? je vous le raconterai un autre jour, on s'éloigne du sujet).

Il balaya la rue du regard à la recherche du moindre signe de soutien à sa frêle personne et à son parti-pris de démissionner de ses fonctions. Il était prêt à accepter un témoignage de n'importe qui ou n'importe quoi, pourvu que ce fut très vaguement amical.

Il commençait à se sentir vraiment inquiet, et l'odeur fétide qui flottait de manière obsédante sous ses narines ajoutait à son malaise grandissant.

L'idée de se faire lyncher par une foule, fut-elle réduite à sa plus simple expression, ne le tentait guère. L'idée d'abandonner ses desseins l'effleura un instant, puis dans un accès de fièvre subit (il avait été missionnaire en Afrique et en avait ramené, outre quelques bricoles moins avouables, une fièvre typhoïde qui le tourmentait dans les moments de grand stress) il cru comprendre que la gouttière lui adressait un clin d'œil complice. Il décida dorénavant de s'adresser exclusivement à elle.

"mes bienchers-frères-zet-soeurs, humhum, ma trrrès chère gouttière" il mit un léger mépris dans le "frères et soeurs" et appuya ostensiblement sur le très chère, en fixant la-dite gargouille en tôle du regard.

"Je vous ai réuni ici pour vous annoncer ma démission avec effet immédiat de mon rôle de..."

PAF !

"prends-toi ça dans la vraie vie, sale type !"

une rafale de pommes blettes venait de s'écraser sur son nez, coupant court à la rhétorique du Révérend.
Revenir en haut Aller en bas
Le Reverend
Exilé
Exilé
avatar

Masculin Nombre de messages : 5066
Age : 32
Date d'inscription : 01/12/2007

MessageSujet: Re: Chez Crouz - RP Only   Dim 25 Jan - 21:12

Ses rêves de paix avaient volés en éclat, et certains de ses manuscrits les plus précieux avaient été réduit a l'état de confettis par les intrus. Mémoires, recueils et acrostiches avaient souffert dans la tempête de gros sel...
Jamais jusqu'alors on n'avait osé le traiter de la sorte, et voila qu'on lui indiquait désormais qu'il avait le choix entre la peste et le scorbut.

Quand au Prince des Enfers, il était tombé quelques minutes auparavant dans un guet-apens en rassemblant les effets personnels qu'il conservait dans un recoin du Bar.
Un crachement, un juron féminin, la crosse bien connue d'une arme longue portée s'abattant une nouvelle fois sur son crane, un sac de toile fermé a l'aide des cordons du carillon de l'Église...
Et pour finir, un cachot sombre ressemblant a s'y méprendre a l'une des loges ou il affectionnait titiller les résistances des dignes représentantes du sexe faible...
Volé, déchu, trahi, des adjectifs qui prouvaient une nouvelles fois leurs accointances a la Régence.
Mais il n'avait pas dit son dernier mot, et nul doute que bientôt il réapparaitrait au grand jour un nouveau plan machiavélique en poche.

Le Rev., qui recrachait avec peine les vingt sept pommes blettes qu'on avait tenté de lui faire ingurgiter, se tourna soudain vers ses agresseurs et pris son air le plus contrit et pacifique.

"Bien bien, je vois que la Revolution est en marche et que rien ne peut donc plus l'arrêter ? Il ne s'agit pas d'un refus de démission mais bien d'une prise de pouvoir n'est ce pas ?
Je ne souhaite que le repos, et vous le savez... Je ne souhaite pas m'opposer a vos projets"


La foule avait grossit de façon conséquente devant le pupitre de fortune dressé devant la chapelle, qui ressemblait d'ailleurs a s'y méprendre a un catafalque improvisé pour le malheureux prêtre déchu...

S0phie(sortie de ses gonds) : "Méfiez vous de ses paroles doucereuses, si ces mots prenaient corps, des vipères lui sortiraient de la bouche !"
Le0nidas : Je ne vois vraiment pas...
S0phie : Silence, mauviette ! BB L, nous prenons le contrôle, c'est a vous !
BB L : Mes chers Exilés, une nouvelle ère commence [...] NB : Le programme politique dont le sens profond ne faisait aucun doute fut ici dévoilé devant une assistance muette.
Geik0 sous le chapeau : Hin hin hin !

Le Rev. , demanda a la surprise générale des nouveaux dirigeants la possibilité de parler encore a la foule, pour "apaiser les craintes des (sic) fidèles".

S0phie (a BB L) : Pauvre homme, s'il croit encore être une célébrité, c'est vraiment pathétique !
Geik0 sous le chapeau : Hin hin hin...

Sa demande fut évidemment accepté, car jamais il n'oserait un coup d'éclat en si mauvaise posture.
En effet, Groumf, caché sous le pupitre, lui suçait tranquillement le gros orteil en attendant l'ordre de l'ingurgiter.
Mal a l'aise mais déterminé a surmonter sa gène (les rumeurs d'une relation zoophile dont on l'avait autrefois affublé tourmentaient encore son orgueil démesuré en ce jour), Le Rev fit quelques gestes pour bénir la foule, toujours aussi muette et béate qu'un troupeau de zombies échappés de l'institut G.Romero.

Il prononça quelques paroles habituelles de paix et de conscience collective, et finit même sur le poème improvisé et malhabile présenté ci dessous. Comme disent les hommes de bonnes fois, c'est l'intention qui compte !

"Le Nouvel Empereur félin sans ambages devant vous se présente,
Démon ou volage serait celui qui pourrait s'en rependre,
Est il si bon qu'on ne saurait le décrire ?
A vos espoirs émus nul doute qu'il souhaite répondre,
Votre voix comptera autant que celles de ses sbires,
Tête baissée, hâtez vous donc de le suivre..."


Pfuit... souffla Le Rev une fois son orteil en sécurité dans ses magnifiques chaussons a l'effigie de Saint Gilles (la légende des Trappistes), voila enfin que cette épreuve se termine... Je peux rendre mon tablier la conscience tranquille !
Bonne chance, Empereur Félin... Ahahaha, en espérant que vous fassiez plus long feu que votre prédécesseur...


Note de l'éditeur : L'auteur du texte ne bénéficiant pas de la bonté des censeurs, le nom des personnages mis en scène a été modifié.
Le lecteur pourra cependant aisément reconnaitre leurs traits caractéristiques.

_________________
Terreur de l'Inquisition et du Bescherelle Laïque
Revenir en haut Aller en bas
http://lcfp.forum-actif.net
Crouz
Ancien
Ancien
avatar

Masculin Nombre de messages : 71
Age : 36
Date d'inscription : 07/12/2007

MessageSujet: Re: Chez Crouz - RP Only   Jeu 19 Fév - 14:32

La nuit venait tout juste de tomber sur le village, les ténèbres étaient en train de gagner leur combat sur la lumière, les oiseaux s’étaient tus et les seuls bruits que l’on discernait désormais étaient ceux des grains de sable roulant sur le sol, poussés par le vent frais qui se levait souvent au crépuscule…
Soudain le calme fut troublé par le bruit d’un engin étrange : un taxi intersidéral. Ils abondaient sur certaines planètes, mais il était rare d’en apercevoir dans ce coin de l’Univers. Le véhicule avançait lentement, comme s’il cherchait son chemin, puis il stoppa net devant « Chez Crouz ».
Une fois le moteur éteint on pouvait percevoir un bruit régulier venant de l’intérieur. Ce n’est que lorsque le chauffeur ouvrit sa porte pour faire sortir l’occupant de son taxi que le doux ronronnement se transforma en un ronflement tonitruant.

- Allez sors de là, et t’as d’la chance que t’as pas dégobillé dans mon tacos !

Le ronflement cessa et l’on distingua du mouvement sur la banquette arrière. C’est alors que Crouz sortit du véhicule, non sans efforts. Il était maintenant debout dans la rue. Son air béat et ses jambes chancelantes trahissaient les excès éthyliques de ces dernières heures… Se frottant les cheveux il demanda d’une voix rocailleuse :

- Mais on est où là ?
- Bin t’es d’vant « Chez Crouz », c’est qu’est-ce que tu m’as d’mandé en montant. Maint’nant t’y es, tu m’files les ronds et j’me casse d’ici !


Il donna son argent au chauffeur qui partit en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire, et seul dans la rue il reconnut enfin l’enseigne branlante installée il y a bien longtemps par son ami le R. Il était donc revenu devant sa taverne… Mais pourquoi ? Que s’était-il passé ces dernières heures ? Il n’avait plus aucun souvenir !
Il s’assit sur un banc non loin de là, se disant que cette brise fraiche lui remettrait les idées en place… La tête dans les mains il se replongea dans le peu de souvenirs qu’il avait. Soudain il se remémora la discussion qu’il avait eue la veille avec son ami le Révérend. Ca y est, toute la conversation lui revenait ! Bien sûr il avait oublié certains détails mais il se souvenait maintenant qu’après avoir gouté quelques uns de ses nouveaux cocktails (à des fins scientifiques bien sûr) il avait été pris de nostalgie. Il avait alors contacté le Rev par le truchement de sa «Pathie-Puce© » qui lui permettait de joindre n’importe qui par la pensée grâce à une micro-puce implantée dans son cerveau.

- Allo, mon R. ?
- Crouz, c’est toi ?
- Bin oui ! Comment ca va, quoi de neuf depuis tout ce temps ?
- Pas grand-chose, enfin si… Mais c’est très long à raconter… Et toi alors, ou étais-tu passé ?
- Ho moi aussi, longue histoire… J’aimerais tellement vous revoir et que l’on discute de tout ca autour d’un verre…
- Haha, t’as pas changé : « L’arquebuse ne manque pas deux fois sa cible » !
- Ha… Toi non plus apparemment tu n’as pas changé… Dis-moi, « Chez Crouz » existe toujours ?
- Et comment ! Toujours les mêmes, l’âme plus biscornue que jamais, et il faut absolument que tu rencontres les nouveaux… On bat des records de yoravité ! Et ils seraient tellement contents de te revoir !
- Et bien soit ! Je chope un taxi et j’arrive, mais le voyage risque d’être un peu long, j’en profiterai pour peaufiner mes cocktails pendant le voyage. Surtout ne leur dis rien, je tiens à leur faire la surprise !
- Héhé, petit malicieux, « Surprendre est comme partir sur une Passiflore, les pétales en moins ».
- Heuu… Oui oui… Bon, à très vite !
- Crouuuuuuz !


Le Révérend avait crié son nom d’une voix suraigüe, pleine de joie, et Crouz imaginait sans peine son ami en train de trépigner les bras tendus vers le ciel, ou de faire le tour du monastère en pas-chassés comme à son habitude quand il venait d’apprendre une bonne nouvelle.
Crouz avait donc prit un taxi illico et il était maintenant devant sa bonne vieille taverne. Une certaine anxiété lui nouait l’estomac mais l’appel de la boisson fut le plus fort et il se leva enfin de son banc pour se diriger vers la porte de l’établissement. Il la poussa discrètement et s’assit dans un coin sombre afin de pouvoir observer sans être vu. Quasiment rien n’avait changé. L’odeur familière des divers alcools renversés sur le sol au cours des nombreuses soirées le rasséréna. Il se sentait à nouveau chez lui. Il tendit l’oreille et reconnu un vieux titre qu’il aimait particulièrement mais qu’il n’avait jamais pu écouter devant le R. car il l’abhorrait « …Amanite phalloïde, dynamite, Arsenic… »… Il sourit en pensant que son fidèle ami s’était fait violence en se forçant à passer cette chanson en son honneur. Ce geste le toucha et il était désormais impatient de revoir ses anciens compagnons. En plus, il était aussi assoiffé qu’un chameau atteint de potomanie au milieu du désert et se leva donc pour se diriger vers le comptoir…


Dernière édition par Crouz le Jeu 19 Fév - 20:44, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Narcisse
Visiteur
Visiteur


Masculin Nombre de messages : 5
Age : 22
Date d'inscription : 09/07/2008

MessageSujet: Re: Chez Crouz - RP Only   Jeu 19 Fév - 15:01

"Crrrrouuuuuuz" hurla Sainte Sophie les cheveux en pagaille !

Sainte Sophie sauta au cou de Crouz faisant fit de l'odeur repoussante qui se dégagait et le couvrit de poutous.

"-C'est bien que tu sois passé, n'oublies pas de rendre aux hommages aux nouvelles chef de l'alliance, BBL et moi-même, ensuite tu seras vraiment le bienvenu !"
Revenir en haut Aller en bas
Crouz
Ancien
Ancien
avatar

Masculin Nombre de messages : 71
Age : 36
Date d'inscription : 07/12/2007

MessageSujet: Re: Chez Crouz - RP Only   Jeu 19 Fév - 15:15

Parvenant à se dégager de l'étreinte sauvage du gamin morveux Crouz se pencha vers lui:

- Excuse-moi, petit, mais on se connait? Et depuis quand des enfants sont-ils autorisés à entrer dans l'antre de la débauche?
- Mais... Je...
- Bon, tu m'as l'air sympathique, et tu me rappelles étrangement une personne qui avait l'habitude de finir ses soirées dans cette taverne, un air de famille... De plus tu m'as l'air bien informé sur les nouvelles chefs... Pourrais-tu aller me les chercher, que je leur fasse mes hommages? Mais avant, va donc au comptoir et rapporte-moi l'alcool le plus fort dans le verre le plus grand, tu seras gentil!

Penaud, l'enfant s'enquit de la requête de Crouz qui, fier de lui, retourna s'asseoir à une table, attendant avec impatience de revoir ses anciennes compagnes de beuverie.
Revenir en haut Aller en bas
Lilly
Lilly la Tigresse
Lilly la Tigresse


Féminin Nombre de messages : 4061
Age : 34
Date d'inscription : 10/05/2008

MessageSujet: Re: Chez Crouz - RP Only   Jeu 19 Fév - 19:30

Il s'apprêtait à siroter la grappa "Magma" de l'Etna (78 % vol) que le gamin lui avait servi dans un verre en téflon lorsqu'une bourrade brusque dans les cotes lui fit perdre la maîtrise de son mouvement. L'alcool se répandit sur la table en bois, produisant un petit chuintement sinistre.

- Que fait cet insolent à la table patronale ? rugit une voix derrière lui. Groumf, fous-moi ça dehors.

Avant d'avoir eu le temps d'articuler un mot, il se sentit soulevé par la peau du cou et collé au plafond. Le ventilateur souriait de toutes ses dents et ses pales fendaient l'air en sifflant sournoisement. L'espace d'un instant il se vit dans une nouvelle d'Edgar Alan Poe, lorsque le héros, lié sur une table, voit s'avancer inexorablement un pendule meurtrier qui doit le découper froidement. Juste avant de subir le sort d'un bâton de berger Justin Bridoux, Crouz retrouva suffisamment d'esprit pour hurler :

- Arrête, Lilly, c'est moi !

- Oooooooups, c'est toi, Crouz ? Vous zici ? Quel heureux zazard ? s'écria la susnommée. Groumf, repose-le tout de suite où tu l'as trouvé !

Sans l'once d'un ménagement quelconque - car il souffrait d'un manque d'éducation plus crasse que les cheveux de Yoru lui-même - le Groumf reposa Crouz sur sa chaise dont un pied se brisa pour le coup. Ce qui permit au nouvel arrivant, désormais affalé sous la table, de suivre avec beaucoup d'intérêt le trajet de la goutte de grappa qui avait traversé en fumant le bois et qui maintenant s'attaquait vaillamment au plancher.

Une main miséricordieuse le tira en arrière, alors qu'une seconde goutte filait en direction de son cuir chevelu, et le remit tant bien que mal sur ses jambes flageolets. Flageolantes.

- Excuse, mon cher Crouz, bienvenue chez toi rougit Lilly, (quand elle ne rugissait pas, elle rougissait) je t'avais bien évidemment tout de suite reconnu ! J'ai demandé à Groumf d'intervenir parce que je voulais juste t'empêcher de boire cette saloperie, tu comprends ?

Crouz jeta un œil sur Groumf, qui s'activait maintenant à étouffer le feu qui avait pris à la table.

Sortant la tête par la cuisine, Narcisse profita d'un instant de silence pour hurler à travers le bar :

- M'zelle Lilly, j'ai servi votre réserve perso à M'sieur Crouz, j'ai bien fait n'est-ce pas ? C'est un de vos amis ?
Revenir en haut Aller en bas
Le Reverend
Exilé
Exilé
avatar

Masculin Nombre de messages : 5066
Age : 32
Date d'inscription : 01/12/2007

MessageSujet: Re: Chez Crouz - RP Only   Jeu 21 Mai - 17:28

Bien longtemps après cette funeste soirée, ou naguère le petit Narcisse narquois nargua les cieux et finit dans le ventre de l'Ours, le Pub ronflait de léthargie.
Écrasées par le cout de la révolution, les réserves liquoreuses prenaient la poussière dans la cave, aux cotés d'opposants ligotés et oubliés depuis belle lurette.

Les dirigeants continuaient a racketter le peuple soumis, et le moindre écu finissait invariablement a remplir le frigo révolutionnaire.
Le Sergent Gilloute lui-même avait été aperçu en train de vidanger ses réservoirs internes plusieurs fois dans la journée. Une telle rumeur s'était propagée, ce qui ne manquait pas d'ébahir, venant d'un militaire aussi accompli en descente de pintes (ce qui est, ne l'oublions pas, une des caractéristiques les plus appréciés d'un bon pirate Exilé, ex-æquo avec le fanatisme religieux).

Bref, Le R. était donc dans ce pub tout moisi et tout vide, et il attendait patiemment au comptoir qu'on lui serve quelque chose, ou qu'on lui adresse la parole.
"On peut toujours rêver"...

_________________
Terreur de l'Inquisition et du Bescherelle Laïque
Revenir en haut Aller en bas
http://lcfp.forum-actif.net
Lilly
Lilly la Tigresse
Lilly la Tigresse


Féminin Nombre de messages : 4061
Age : 34
Date d'inscription : 10/05/2008

MessageSujet: Re: Chez Crouz - RP Only   Jeu 4 Juin - 11:55

"On peut toujours rêver..." soupira une nouvelle fois le Rév, et son visage aux traits crispés lâcha un léger nuage de cette poussière caractéristique que l'on retrouve sur les vieux incuculnables d'avant Gutenberg. (De la même manières, quelques colonies de champignons s'épanouissaient entre ses doigts de pieds, mais de cela il ne s'était pas encore aperçu.)

Alors qu'il fixait tristement son regard au ciel, l'improbable se produisit. Dans un grand craquement très très lugubre, accompagné de quelques éclairs sinistres pour la forme, le plafond se fendit d'une extrémité du bar à l'autre, tel le rideau du temple de Jérusalem, et un oeil monstrueux et fulminant apparu dans la fissure.

"Thibo ! C'est le Seigneur ton Dieu qui te parle ! Tiens-toi droit et sors ce doigt de ton nez" la voix formidable ressemblait à s'y méprendre au bruit de dix ouragans furieux.

YYaaaaaaaaaaaaaaaarghlabglib ! Aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah Aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah ! répondit le Raide-Vert(de peur)Errant qui s'attendait certes à vivre bien des choses dans sa vie terrestre, mais en aucun cas à cela.

"Tu as grandement pêché en sacrifiant ta flotte" reprit la voix de tonnerre. "Tu ne mérites pas d'être admis au sein de mon Paradis et je te souhaite de ne point passer ton arme à gauche avant que de t'être racheté !"

Sur son tabouret de bar, le Révérend avait résolument adopté l'air d'une vache qui vient de voir tomber la foudre dans son pré (air qui plait tant à Lilly pour la grande mélancolie qu'il apporte au regard) et comme ce paisible ruminant, il produisait de çi de là quelques petits "meuh" très doux.

"Aussi, afin de te laisser une chance de regagner mes Divines faveurs, je te propose une quête : Tu devras reconstruire ta flotte et reconquérir la place de top 10 de ton univers. Sinon tu finiras écrasé sous les pieds de Balthazar, mon démon domestique, tel la misérable vermicelle que tu es ! Va, et tâche de te faire pardonner". Ayant dit, l'œil se retira et la fissure du plafond se referma aussi instantanément que le porte-monnaie en peau de hérisson de Hell quand il s'agit de payer son tour de godets.

C'est à peine si le Rév eut le temps d'entendre une petit voix un rien démoniaque chuchoter "euh... Seigneur, je croix qu'on dit vermiceau"

Reprenant ses esprits après une ou deux minutes de flottement, le Rév s'ébroua, attrapa la première bouteille de cognac qui trainait sur le comptoir, engloutit une large rasade d'alcool et décida d'appeler sa troupe pour aviser de la suite des évènement. Rév
Revenir en haut Aller en bas
Le Reverend
Exilé
Exilé
avatar

Masculin Nombre de messages : 5066
Age : 32
Date d'inscription : 01/12/2007

MessageSujet: Re: Chez Crouz - RP Only   Jeu 4 Juin - 21:28

Sa troupe, inutile de le préciser, se constituait de deux ivrognes bien connus de tous.

Le Sergent Gilloute, pensif - ou ivre -, tentait visiblement de raccorder deux branchements dans son cerveau cyborg. Il émettait des bruits métalliques ressemblant a ceux d'un radiateur électrique des années 40 que l'on rebranche pour la première fois depuis un siècle (merci de ne pas relever les anachronismes flagrants de ce récit).
"Il ne faut rien attendre de l'Armée aujourd'hui" soupira Le R. , qui cherchait désespérément un soutien moral...
"Depuis que mon autorité spirituelle faiblit, je suis la cible des quolibets les plus injustes, et de surcroit, j'ai des visions a jeun..."

Léonidas, le meilleur (et seul) cuistot de la cité, lui tapotait le bras avec affection, conscient qu'une fois de plus Le R. était a la limite d'adopter un comportement inconvenant pour le commun des mortels. Crise de larmes, déluge de sarcasmes, auto-mutilation, prédications évangéliques... Il souffrait d'avance a l'idée de ce qui allait se produire...

Le Révérend s'était assis dans un des fauteuils près de la fenêtre, et semblait plongé dans un abime de mélancolie... Il se souvenait de sa jeunesse, des concours de boisson avec son ami Crouz, lorsqu'ils vidaient des bouteilles d'armagnac tout en faisant le poirier contre un mur... De ses premières overdoses aux commandes de son armée de VB. Oui !! Lorsqu'il avait déchainé sa fureur sur un inactif tellement effrayé par ses MP annonçant la fin du monde qu'il avait laissé toutes ses ressources a quai... De ses premiers retours de cdr sur ses propres soldats... De sa technologie Ion 14, qu'il avait obtenu haut la main pour pouvoir enfin toucher le Graal : les satellites Ioniques ! Quel guerrier il avait été...
Puis, il pensa a la voix menaçante, et son visage commença a se déformer de manière inquiétante. Cela faisait des lustres qu'il n'avait pas ressenti ce grondement intérieur, une fureur démoniaque qui montait et lui déchirait l'œsophage.

Se levant comme un seul homme (qu'il était, d'ailleurs), bousculant un nouvel entrant qui semblait lui aussi avoir des gros problèmes psychotiques a en juger par son crane en feu, il sortit sur le perron du bar.
Les éclairs déchiraient les cieux , mais Le R., au comble de la folie, leva les poings et la tête vers le Seigneur, et entreprit de crier l'ultime prophétie sous la pluie battante.
"JE VEUX UNE CHAISE CONFORTAAAAAA..." ZZZZZZTTCCHHHAAAAKK !!!

Telles furent les dernières parole du Maitre avant de se prendre 20.000 volts dans le ciboulot, et de lui on ne retrouva qu'une soutane fumante, une paire de sandales Tati, et un briquet "I love Amsterdam".

A l'intérieur du Bar, Léonidas et Gilloute n'avait guère prêté attention a cette scène somme toute coutumière. Ils semblaient davantage intéressés par la chevelure flamboyante du nouveau venu, et débattaient déjà de la propriété du scalp. C'était, jusqu'à présent, une soirée vraiment banale...

_________________
Terreur de l'Inquisition et du Bescherelle Laïque
Revenir en haut Aller en bas
http://lcfp.forum-actif.net
Lilly
Lilly la Tigresse
Lilly la Tigresse


Féminin Nombre de messages : 4061
Age : 34
Date d'inscription : 10/05/2008

MessageSujet: Re: Chez Crouz - RP Only   Dim 4 Oct - 12:55

pendant ce temps, derrière le zinc, Lilly faisait la vaisselle ... en attendant l'inspiration divine également.




tadaaaaaam !
Revenir en haut Aller en bas
Belgarath
D.O.C.R.E.
D.O.C.R.E.
avatar

Masculin Nombre de messages : 2946
Age : 33
Date d'inscription : 22/08/2009

MessageSujet: Re: Chez Crouz - RP Only   Sam 7 Nov - 17:59

Belgarath entra dans le fameux bar dont il avait beaucoup entendu parler au cours de cette journée.
Un certain Sergent Gilloute l'attendait et lui dit ceci :
"Hééééé, t'as soif Belgrade?
Heuu moi c'est B-E-L-G-A-R-A-T-H Sergent" dit l'intéressé.
Il savait comment s'y prendre avec ce genre d'individu:
"Qu'as-tu de plus fort l'ami?
Attends je vais voir ça dans la réserve..dit le Sergent" Il parti d'un pas peu assuré indiquant qu'il n'était pas à son premier verre de la journée, loin de là.
Pendant ce temps Belgarath observa attentivement l'intérieur de ce bar. Les tables étaient en désordres, les chaises renversées, des bouteilles abandonnées un peu partout mais lorsqu'il se tourna vers le bar proprement-dit (si l'on peut dire) Belgarath fut subjugué par le matériel sophistiqué qui trônait devant lui. Des cuves avec des liquides fluorescents, des tubes qui partaient dans le mur, et tout un tas de machines encore inconnues de l'intéressé.
"Mais à quoi peut bien servir tout cet attirail?" se demanda Belgarath. Il se rappela que le propriétaire, Crouz, était de nature curieuse et inventive. Apparemment Crouz inventait où recréait des boissons que personne ne connaissait.
Sur ce, Gilloute réapparut au seuil de la réserve, une bouteille à la main, plus content que jamais:
"Je vais te faire gouter ça mon vieux
Volontiers !" dit Belgarath.

Quelques heures plus tard, ce dernier réalisa ce qu'il se passait.
Il était allongé en plein milieu du bar, plein de personnes qu'il n'arrivait à indentifier se penchaient sur lui et lui posaient des tas de questions.
Mais il était incapable de répondre et même de formuler une pensée cohérente..
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chez Crouz - RP Only   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chez Crouz - RP Only
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Soirée du Vendredi 27 aout 2010 chez Blutch
» Quelques "Case Blue" chez MMP
» du nouveau chez ubisoft
» Un elfe chez les nains
» Envoi de SMS gratuits depuis Chez Patapwet avec Google Agenda !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sainte Terre d'Exil :: La Ville de Soltéria :: La Grande Place :: La Taverne-
Sauter vers: